dimanche 23 octobre 2011

Standards - 1981 [7''] Extralucide - Divorcer

http://www.mediafire.com/?ah7o58n6au6ss71
RIP@ 256

Salut Philippe...

Je sais bien que t'es mort, mais je peux pas m’empêcher de t'écrire comme si tu étais encore la
parmi nous, nous qui t'aimons et aimons ta musique.
Ça fait un brin bizarre, je te l'accorde bien volontiers.
Mais bon,  je suis pas le premier a le faire, tu sais?
Ton vieil ami Kick t'a dédié son dernier disque, qui est plutôt bonnard, et sur lequel il a
repris ton "En Équilibre", et ou il t'a fait une bien belle chanson...
"Bo Jolly", qu'elle s'appelle.
                                    
                     (Une de tes dernières photos aimablement envoyée par Chantal)


Tu nous manque.
On est tous la, avec nos souvenirs de toi.
"Comme des gros cons".
Comme tu disais souvent.

A ton enterrement, l’année dernière, y'avait que des bonnes bouilles, et tes parents nous ont
tous invités au restaurant pour qu'on se tape la cloche a ta santé...
Royal, mec.
Je pense a eux souvent.

On a joué ta musique a l'église, et au cimetière...
On a roulé des joints sur les tombes et les gars de pompes funèbres ont monté le son d'eux même.
Plusieurs fois... Ça leur plaisait, ta grande gueule, tes mots, ton piano, tes chansons...
Sans déc, ils faisaient de ces tronches... Au garde a vous, qu'ils étaient.
Ils se regardaient comme si le mec dans la boite, c’était un Johnny inconnu...
Y'en a un qui a noté le titre du disque, en douce, presque.

                                                                        
                                   
Je viens balancer ici, comme une fleur sur ta tombe, une chanson que tu aimais bien et qui n'est
disponible nulle part sinon sur le premier simple des Standards de 1981, ton premier disque.
J'ai pas pensé a te demander la vraie histoire de ce 45 tours, ou alors je l'ai oubliée...
Pourquoi a-t-on eu droit a "Divorcer" au lieu des "Avions Pirates" en face B...?
Pourquoi j'ai pas enregistré tes nouvelles chansons que tu les répétais dans mon salon?
T'avais même effacé une partie d'un de tes derniers concerts sur la cassette avant que je la
numérise, grand escogriffe!

Tu te foutais de moi parce-que tu montais te coucher en me laissant devant mon ordi et que j'y
étais déjà ou encore quand tu descendais le matin.
Je te répondais que si j'avais vécu en ville, et que j'avais eu une vie sociale digne de ce nom,
je n'allumerait un ordi que pour jouer de la musique ou télécharger un Thelonious Monk que je
connaissais pas...
Ce a quoi tu répondais invariablement:
"vu sous cet angle je comprends, mais c'est quand même un truc ou j ai du mal!"

Ben tu vois, la, je me sers de ca pour donner "Divorcer", deux photos de toi que tu aimais bien,
le seul article que tu as eu dans "Rock And Folk", et raconter quelques anecdotes...
                                      
                                                                                                           
                                                         Article paru dans Rock And Folk

Et si je commençais par les belles lettres?
Tu aimais bien les abrutis comme moi qui ont un stylo a la place de la bite.
En voila un chouettos!
Accroche toi bien a ton cercueil, ca vaut des points!
La preuve que t'aurais du faire semblant de mourir...
Tu vas voir, ca paye!
C'est par Myspace qu'on a eu cette perle d'écriture.
Quand je fulminais parce-que tout un tas de nazes s'invitaient chez moi pour poster leurs merdes
sur ma page sans même me dire bonjour, toi t'allais t'installer au piano, dédaigneux, non sans
m'avoir dit pour la centième fois;
"Qu'est ce que tu te fais chier avec ca?"

Ben, quand t'es mort, je t'ai écrit un texte, et je suis allé sur ma page, sur laquelle je
n'avais pas été depuis un bon moment, pour l'envoyer a mes amis... Leur annoncer la nouvelle...
Et la, ca a pas raté, j'avais quinze "Amis" de plus, inconnus au bataillon.
Je me suis dit que j'allais leur envoyer ton éloge funèbre (La même que celle de Rock And Folk) a
eux aussi, parce-que même mort, tu gagnes a être connu, si je puis m'exprimer ainsi, mais tout en
l'accompagnant, de façon privée, d'une circulaire.
Et j'ai eu quelques réponses.
C'est celle de [Mes Couilles] qui a le pompon!

Maintenant, je recopie le tout, texto.

     (Le texte que j'envoyais en privé):

"Phil Jolly est mort...
c'est une star dans les étoiles.
Je ne m occupe pas souvent de mon mon-espace...
C’était une bien moche occase d'y aller et d'y poster la nouvelle.
Je me suis aperçu que bien des gens étaient dans mes amis sans que
je les connaisse ni d’Ève ni d'Adam....
Comme vous.
Puisque vous vous êtes invités chez moi sans me demander mon avis,
je publie donc ce faire-part chez vous aussi...
Et, par mail, je vous envoie donc cette présente circulaire que j'ai
préparée pour cette occasion la....
Car je suis poli, moi.
Mais sans vous dire bonjour, vous m'en pardonnerez peut être...
Ne m' ayant pas dit bonjour vous même...
Qui donc vous envoie a moi?
N'avez vous que des choses a vendre, et rien a dire?
Au plaisir de vous lire rapidement, sinon, je vous dirai au revoir...
Le Vicomte."

     (Réponse)

21:34
DE :[Mes Couilles] ([Mes Couilles]@myspace.com)                   

"???
Ne vous ai-je posé tant de questions lorsque vous m'invitâtes à déposer sur ma page votre faire-
part?... Alors que c'est vous-même qui êtes venu me chercher... ;-)...
Le bonjour donc Jean-Pierre-Adrien-George!...
Moi c'est [Mes Couilles], et je suis d'accord avec toi, c'est bien d'avoir quelque chose à dire,
mais parfois une image parle d'elle-même, comme tu me l'as prouvé...
Maintenant, je suis ouvert à toutes discussions!... Je pourrai mener la valse en te demandant de
m'en dire un peu plus sur ce fameux Phil Jolly auquel je me suis intéressé après tes envois...
Je suis même allé voir la vidéo de l'interview et du clip de ce dernier... Ça tombait bien, je suis
dans une période de recherche d'archives sur le Bordeaux underground du début des années 80...
Belle époque à priori...
Voilà, dis-moi tout...
Une très bonne continuation...
[Mes Couilles]"

Pas mal, hein..?
Dans le genre "Voulez-Vous Valser Grand-Mère"...

I believe i'll dust my broom....

                                                    
                                                            Article du journal Sud-Ouest

Peu de temps après ton départ, lors d'un non-concert de Strychnine dans un club ou il y avait pas
un chat et plus de courant, Boubou et Stéphane Medjoub m'ont regardé comme si j’étais un Martien,
et puis ils m'ont dit:
"Arrêtes ton char, il te reste quoi, il nous reste quoi, dix ans? Quinze...?
Dix ans a foutre le bordel, a nous éclater...
Parce-qu'après nous, mon garçon, y'aura plus personne pour le Rock And Roll..."
Sur le moment, je l'avais trouvée un peu raide, leur saillie, et même un tantinet déprimante...
Maintenant, je comprends un peu mieux.
Merci les gars. Yep, "Place Aux Jeunes", ca veut plus rien dire, et ca fout la rogne !
Y'a pas que ces jours-ci qu'ils pensent a toi, eux non plus.
"Tous Ces Jours"
Qui passent...
Et il faut en faire, tu sais, Philippe, pour ne pas qu'ils nous lassent...

J'ai pas des eu des journées faciles de chez facile, ces derniers temps, et c'est pour ca que
j'ai pas pu t'envoyer cette bafouille qui bafouille d'émotion a temps...
Fêter l'anniversaire de la mort d'un ami, ca reste quelque chose de spécial...

Mais, attendre un peu, toi, tu t'en fous pas mal maintenant.
"First thing you learn is that you always have to wait"
Tu connais bien la chanson.

Plus j'y pense, et plus je me dis qu'on aurait leur faire le coup d'annoncer ta mort...
On y avait même songé, quand tu m'avais bombardé impresario...
Ça nous avait bien fait rigoler, cette idée...
Mais on avait flippé en se disant que ca allait te foutre la poisse...
Si on avait su...

Et quand j'ai oublié un "L" a ton nom sur l'affiche du premier concert que l'on avait "organisé"
pour toi... T'avais pas moufté. Mais après, qu'est ce que tu nous avait passé..!
Si tu savais comme je m'en veux encore d'avoir annoncé que ton amie Chantal était la maman
d'Hugo, ton fiston, que je n'ai revu qu'a Biscarosse, au cimetière...
J'avais pourtant fait une interview de toi en 86 pour Sud-Ouest a l'occasion de sa naissance...
J'aurais du, j'aurais pu savoir que sa mère, Martine, était déjà partie depuis longtemps...
Mais tu étais très pudique, et tu tenais mieux le Whisky que moi...
Et je t'ai toujours connu au bras de Chantal...
C'est elle qui était a tes cotés quand tu es venu jouer a mes noces, et pour les dates avec
Willie Loco Alexander, en 1997...
Et a l'église.

Difficile de ne pas penser a cette idiotie de "grand orchestre dans le ciel".
T'imaginer la haut, avec John, le premier bassiste des Standards, Dominique, le guitariste des
Dogs, en train de jouer "Du Haut Des Cieux" pour ton frère, et Jimi Hendrix...
Ou "Marilyn", en duo avec Amy, pour le 666ème remariage de Barclay...
La haut, tout la haut...

T'es un vrai dragueur, Phil.
Ton charme agit comme un philtre.
C’était assez hallucinant a voir.
Les fiancés des barmaid avaient du chagrin de te voir au regime sexe.
"L'amour Et La Musique"...
Par cœur, sans partoches.
"Fidèle, fidèle, fidèle, comment pourrait-il en être autrement..?" (LSD)
T'en chiais du sang sur mon tapis d'orient...

Depuis le début des Standards, on se croisait, de temps a autres...
Avec plaisir, certes, mais j’étais surtout le fan qui est heureux de croiser un gars qu'il
admire, avec qui il est quand même assez copain pour se raconter quelques blagues devant un
verre... A une époque, tu me trouvais même la boulette...
Et c'est resté un peu comme ca jusqu’à la dernière fois ou je t'ai vu.
Y'en avait plein de bon petits gars, qui étaient tous prêts a venir a la Funhouse pour
enregistrer avec toi. On allait pas bâcler ton Ep...
Mais tu ne rappelais guère, parce-que tu savais des choses que je ne savais pas.
Et parce-que l'on souffrait.

Mon dernier souvenir de toi, ce n'est pas une de nos engueulades de petites vieilles, mais plutôt
quand on buvait du thé en mangeant du flan, en écoutant Willie Dixon.
Quand tu me racontais le soir ou t'avais pas pu aller voir Miles Davies jouer a Bordeaux parce-que
t'avais plus un flèche, et ou tu jouais du piano dans le hall de l’hôtel en attendant que ta
copine qui y bossait ait fini son service de nuit.
Tu jouais un truc a toi au petit matin blême, quand un homme noir très bien habillé était venu te
demander poliment si il pouvait jouer un peu de sa trompette avec toi...

Y'a t il des jours, y'a t il des nuits, la haut?
Comment ca se passe?
Qu'est ce qu'il s'y goupille?
La "Curiosité" y tue le chat?

T'as passé l'arme a gauche.
T'aurais pas pu la passer a droite...
Mais t'aurais vraiment pas du mourir du tout, mon salaud!

Ce soir, j'ai "Le Choix Des Larmes".

Pour ton anniversaire, on une lune, mon vieux, d'une force rare...
Une araignée de lumière.
Époustouflante, nazie et rigolote comme la toile, dans le ciel.
Moi et mes amis, on est tous de plus en plus plus ou moins morts.
Mais on fait ce qu'on peut, je te le jure.
En même temps que je t’écris, j’écris aussi une longue lettre a un ami qui lui est encore vivant.
Miraculeusement.
J'ai aussi envoyé une lettre aux Sonics...
En Anglais.
Avec ta "Sorcière"...
C'est Halloween, nom de Dieu..!

Ton déguisement doit être assez réussi, mais je te fais une grosse bise quand même!
A bientôt, Frère!

@mour
Jean Pierre
http://www.myspace.com/rockarolla17450


PS:

En MSN, une copine arrive et me dit:
"Koukou! Komenkiva Papy?"
"Pas fort, M'dame. Un ami vient de calancher..."
Pas de réponse.
Pendant un bon moment...
Je vais et je viens dans la maison...
Je reviens a l'ordi, et y'a ca, la réponse de Tess, sa fille de quatre ans...

Wwwwxxxxxxxxxxxxxxxxxxxnbvfghjuytrezéxcvbnn,****************************************
Hgfdsrezarttyyuyuioop$’ »éhgytrezaxwsdfhgjjk************è-(‘
»&évffdfhghhkjkmlnbgbvcvcxxxwnhjjkml*************** :jhhfgdsqazrertyuiiop^$jggdsgghhnvvb
Cvxwwwqqsdffghjklmù*******éé&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&rtezaaaaa&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
&&&&&&&&&&&&&&&utyrzeaqwxcvbn, ;:!zezqazeazzreraezeryztztzrrete
Yytrezzaqsdffghklmù*qsfdhgkkm*qdhgll ;:cxxwdszee((« (‘hvjkghl ;::, !;
Xwcvbn,*ùllkjhcgdddssqqzaeetyp$^*&é&&&&&&&&&&&&&&é »’’(-_ç)ààààà
Sqqsza&é »’—gghffdwswwxccvbn, ;:!qsdfhgjl^*ùµùml,kjhffb,llmùùlllllll*ùlkljhfgdsq !:;nvvxw
Llllllllllllllllllllllllllllllllll,nbvcw

C'est joli, hein?
Ben, le texte de "Bo Jolly" que s'est dépêché de m'envoyer Kick (T'es mort pour son anniversaire
en plus...) en document Word, parce-que j'arrive pas a tout comprendre et le copier moi même, même
en la jouant fort, ca donne un peu pareil quand je le décompresse...

PK          ! Ýü•7f           [Content_Types].xml ¢  ( ´TËnÂ0 ¼Wê?D¾V‰¡‡ªª  ú8¶H¥¬`ì
XõKöòúûn DU
A*å )YïÌììăÑÚšl    1iïJÖ/z, '½ÒnV²ÉK~ϲ„Â)a¼ƒ’m ±Ñðúj0Ù H u»T²9bxà<É9X‘¬ÀQ¥òÑ
¤×8ãAÈO1 ~ÛëÝqé ‚Ã k
6 <A%  ³ç5}Þ*‰` Ë •k®’‰ Œ– I)_:õƒ%ß1 ÔÙœIs Ò
É`ü C]9N°ë{#k¢VEÄWaI _ù¨¸òrai†¢ æ€N_UZBÛ_£…è%¤Dž[S´
+´Ûë?ª#áÆ@ú [Ü.zÒ9Ž>$N{9›¬êÍ+P9Y  ¢†vuÇGD²ì ÃÆoR€”wàͳ¶
ÌIÊŠ~‰‰˜ 8›ïWòZè“"V0}¿˜ûßÀ»„´ù
“>þÁŒýuQw¬H oî•á    ÿÿ  PK          !  ‘ •ó   N  
   _rels/.rels ¢  (  Œ’ÛJ A
†ï ßaÈ}7Û

"Putain JP, c'est chiant, faut tout te répéter dix fois! Fais toi mettre un appareil!",
que tu me disais...
J'attends mes petites cotes de porc en plastoc depuis six mois...
Ils ont du paumer le dossier.
Je vais les relancer.
Je te le promets.

Quand t'es mort, mes mômes ont du venir me chercher pour me montrer l'enterrement du Roi
Grenouille de Schrek et me faire un câlin...

DERNIÈRE MINUTE:
 (Julien Sex-Toy a pu rendre ton texte lisible, Kick...)


BO JOLLY:

C’est un poète pervers
Portant costume à revers
Qui pianote ses frasques
Sur des rythmiques fantasques
Cet halluciné notoire
Lancé sur sa trajectoire
Jouit de tous les prétextes
Pour faire de la chanson à sexe
Ainsi un Lavomatic
Cet endroit inoffensif
Il en fit du classé X
Vrai salon pornographique
Quel fruit défendu l’inspire ?
Quelle fleur du mal il respire ?
Mais où cet Apollinaire
Va-t-il donc pêcher ses vers ?

Quel est son nom ?
Qui est cet homme ?
Dans notre ville l’affaire étonne
Serait-il un super surhomme ?

Parfaitement distingué
Toujours premier de la classe
Les filles bien informées
En parlent entre elles à voix basse
Quand dans les soirées mondaines
Elles croisent notre Verlaine
Elles font des yeux bateau ivre
Du Pen-Duick à la dérive
Car on prétend qu’il compose
Le soir au fond des alcôves
De brillants recueils de prose
Niquant les écrits-guimauve

Dis-moi mon ami
Que fais-tu de tes nuits ?
Sous tes yeux les bagages
Font un tel emballage
J’ai toujours l’impression
Que tu reviens d’un voyage

Je sens brûler sur vos lèvres
Cette question indiscrète
Pourquoi ce cher Mallarmé
A-t-il autant de succès ?
D’autant plus qu’il ne possède
Comme Chevrolet Corvette
Qu’un malheureux cyclopède
Et-ça-faut-oser-le-faire
Pour moi je suivis l’affaire
Durant une année entière
Cherchant la clé du mystère
Sur les pas du Baudelaire
Je rimai tard dans la nuit
Écumai fou les dancings
Usai descentes de lit
Et tapis mous tout standing
Bleu j’y ouïs que la classe
C’est de sortir de la masse   
Alors je sus qu’en amour
Une réputation qui court
Finit toujours par faire
Boum !
                                                                                    
1988 / Musique Kick

                            
                                                    Phil avec Quidam a Mont De Marsan en 1976


BONDAGE:


Hugo le Momo:
http://www.myspace.com/hsupah

Philippe Jolly en 1987:  "Curiosité"
http://www.youtube.com/watch?v=E0kbhmYAN0k

Pour se procurer le CD : Les Standards "Il Ne Fallait Pas Les Réveiller"
http://www.bordeauxrock.com/popup_boutique/standards.htm

Les Standards, l'historique:
http://rockmadeinfrance.canalblog.com/archives/2010/07/07/18526025.html
http://www.bordeauxrock.com/artistes/77-87/cd2/lesstandards.htm

Philippe Jolly, l'historique:
http://www.bordeauxrock.com/artistes/77-87/cd1/philippejolly.htm

DJ.Stéphane « Mr.Un Million D’albums » Medjoub de la Clef Des Ondes chaque lundi:
http://www.lacdo.org/

Jean Louis, un de tes amis...
http://www.cineproximite-gironde.fr/

Philippe Jolly, le "Jerry Lee des Standards s'est éteint aujourd'hui:
http://musique.blogs.sudouest.fr/archive/2010/10/19/philippe-jolly-mort-d-un-standard.html

BONUS:

FAIRE CRITIQUER VOS DISQUES FAVORIS…
(http://www.lisabuzz.com/)

DERNIÈRE CRITIQUE GÉNÉRÉE PAR LISABUZZ :
Les Standards
Divorcer

Chose étrange : Un sondage prouve que 75% des fans de Les Standards portent des mocassins. Il y a
du Hérbert Léonard dans Divorcer. Ce type de rock me donne envie de manger des gaufres. Sympa,
cette idée de mettre un bignou en fond musical.


DERNIÈRE CRITIQUE GÉNÉRÉE PAR LISABUZZ :
Les Standards
Extralucide

Après avoir écouté Les Standards, on est plus tout à fait le même. On gagne en maturité, en
intelligence et, pour ma part, en beauté. Extralucide est le plus mauvais disque de tout les
temps... selon moi. Mmm Very... Rock. Pour être honnête, nous, les robots, ne comprenons - hélas
- rien aux 1980s.

DERNIER BLOG CRITIQUÉ PAR LISABUZZ :
Blog : Rocka Rolla
Par : Le Vicomte de Rocka Rolla

Tantôt drôles, tantôt émouvants, toujours enrichissants, les posts écrits par Le Vicomte de Rocka
Rolla font du blog Rocka Rolla un grand espoir du web de demain. Il s agit, parait-il, du blog
dont les lecteurs disposent du QI le plus élevé. Cela ne m étonnerait pas. Pourvu que Le Vicomte
de Rocka Rolla ne s arrête jamais de nous régaler !

Rocknfolk Mag:
http://www.facebook.com/profile.php?d=100000527080585&sk=wall








.

1 commentaire:

  1. et oui ma bonne dame on a perdu la coupe du monde de rugby d'un point , les prix augmentent tellement que je fume plus que la moitié de mes joints , il parait que l'europe va exploser mercredi et que notre peut être futur président est surnommé flamby , en plus je me sens mou du gland j'ai même plus le gout de me branler devant mon écran maintenant qu'empornium est mort : ça sent le marasme . Un an que phil est mort déjà , la dernière fois que j'ai discuté avec lui on se lamentait sur la mort de lux interior et que le seul truc qui nous intéressait dans rock'n'folk , plaisir pervers qui nous prouvait qu'on était encore vivant , c’était la rubrique nécrologique . Mais qu'est ce qu'ils ont donc ces cons a toujours finir par mourir , c'est trop injuste calimero , t'aurais pu épargner le captain beefheart plutôt que l'envoyer partager une demi-livre de steack hache avec bashung et dire que ce con de johnny rotten est toujours en vie , repose en paix sid et que le petit david te suçote les orteils pour l’éternité . La nostalgie camarade n'est plus ce qu'elle était !!!
    Lamentons nous mes frères nous ne serons plus jamais les jeunes cons que nous fumes et puis oublions tout parce qu'on a vraiment autre chose a foutre comme par exemple attendre une révolution qui ne viendra sans doute jamais . AAHH putaing que ce blog est triste il me fout un de ces cafards j'en mangerai ma moustache. Comme disait mike love a brian wilson : ouvre les yeux et débouche toi les oreilles brian regarde je peux voler la vie est belle

    RépondreSupprimer